La grêle, les sauterelles et les ténèbres

Par la bouche de Moïse, Dieu avertit le Pharaon qu’il fera tomber une grêle qui détruira hommes, bêtes et champs. Ceux qui ne crurent pas Moïse virent tout ce qu’ils possédaient détruits, alors que le pays de Gosen fut épargné. Devant cela, le Pharaon semble reconnaitre sa culpabilité et la justice de Dieu. Mais une fois la grêle finie, il ne laissa pas partir le peuple. Après un nouvel avertissement, Pharaon refuse de laisser partir le peuple, mais seulement les hommes. Dieu couvre alors le pays de sauterelles, qui dévorent tout. Le Pharaon implore la pitié de l’Éternel qui endurcit son cœur. Il ne laissa pas partir le peuple. Pendant trois jours, Dieu frappa l’Égypte par de fortes ténèbres, qui cependant épargna les Hébreux. Pharaon dit à Moïse que le peuple pourrait partir mais sans son bétail. Moïse refusa. Dieu endurcit le cœur du Pharaon qui revint sur sa décision.